15 - Protection de la faune et flore terrestres

15 - Protection de la faune et flore terrestres

4 DOMAINES D'INTERVENTION
6 PAYS / 10 PROJETS
57 membres

Les objectifs de développement durable (ODD) sont un programme universel ayant pour ambition de répondre aux défis actuels en construisant un monde plus juste et durable. L'objectif n°15 vise la protection de la faune et de la flore terrestres.

La vie humaine dépend largement de la préservation de la biodiversité terrestre mais pourtant, les surfaces forestières continuent de décliner à un rythme alarmant, les aires protégées ne sont pas concentrées dans des sites connus pour leur diversité biologique et les espèces restent menacées d’extinction. Une action urgente doit être menée afin de réduire le déclin des habitats naturels et de la diversité qui font partie de notre héritage commun.

Une perte accrue de la biodiversité 

La perte de forêts reste élevée, malgré des efforts croissants pour les gérer de manière durable. En effet, la superficie forestière mondiale continue de diminuer, bien qu’à un rythme légèrement plus lent que lors des décennies précédentes. De 2015 à 2020, le taux annuel de déforestation était estimé à 10 millions d’hectares, contre 12 millions d’hectares entre 2010 et 2015.

Un effet irréversible de l’activité humaine sur l’environnement est l’extinction des espèces, qui perturbe l’équilibre de la nature et rend les écosystèmes plus fragiles et moins résistants aux perturbations. À l’échelle mondiale, le risque d’extinction des espèces s’est aggravé d’environ 10% au cours des trois dernières décennies. Cela se traduit par plus de 31 000 espèces menacées d’extinction en raison principalement de la perte d’habitat due à l’agriculture non durable, à la déforestation, à la récolte et au commerce non durables et aux espèces exotiques envahissantes.

La criminalité liée aux espèces sauvages met en danger à la fois les espèces animales et la santé humaine, notamment en raison de nouvelles maladies mortelles. Les crimes contre la faune, tels que le braconnage et le trafic illicites de pangolins et d’autres animaux, ne menacent pas seulement la santé des écosystèmes et la biodiversité. Elle a également le potentiel de perturber la santé humaine, le développement économique et la sécurité dans le monde, comme nous le constatons maintenant de première main.

Nous devons tous agir 

Réduire sa consommation d'énergie, jeter moins de déchets, éviter les produits toxiques, opter pour une alimentation locale et de saison, prendre des modes de transports doux ou encore économiser l'eau sont quelques-uns des nombreux exemples permettant de réduire cette érosion de la biodiversité. En effet, ces gestes de notre quotidien agissent directement sur certaines des causes de cette perte de diversité du vivant tels que le dérèglement climatique, l'intensification des modes d'exploitation, les pollutions d’origine agricole, industrielle ou domestique… Appliquer toutes les actions précédentes est déjà très bien, mais en parler autour de soi et convaincre d'autres personnes est encore  mieux !

Quelques chiffres clés 

  • Les forêts abritent plus de 80% de toutes les espèces terrestres d’animaux, de plantes et d’insectes.
  • Plus de 80% de l'alimentation des êtres humains est assurée par des plantes. Trois cultures céréalières – riz, maïs et blé – représentent 60% de l'apport calorique.
  • Environ 1,6 milliard de personnes dépendent des forêts pour leur subsistance.
  • Sur les 8 300 races animales connues dans le monde, 8% ont disparu et 22% sont menacées d'extinction.

Quelques outils pédagogiques pour aborder les thématiques liées à la préservation et à la restauration des écosystèmes terrestres

Liens utiles

Objectif en action

2ème Festival régional du printemps d'A.S.I.E

Structure : Association de Solidarité Internationale et d'Education - A.S.I.E
Pays d’intervention : France
Secteur(s) d'intervention : Déchets, Éducation à la citoyenneté mondiale, Environnement
Financeur(s) régional(aux) : Centraider, Conseil départemental du Cher, Conseil régional Centre Val de Loire, Université (Crous, FSDIE...)
Autre(s) financeur(s) : Collège Aubigny sur Nère , Peradon SARL (BTP), Entreprise « Cultura », Crédit Mutuel Auron, Syndicat Energie du Cher

PLUS DE PROJETS (10)

Centraider

CENTRAIDER est un réseau régional multi-acteurs, au service de toutes les structures engagées dans des projets de coopération décentralisée et/ou de solidarité internationale (collectivités territoriales, associations, établissements scolaires, hôpitaux, universités, etc.). CENTRAIDER s'est fixé pour objectif l'amélioration des pratiques des acteurs de la coopération et la solidarité internationale.

Informations pratiques

Siège social

Pôle Chartrain – 140, Faubourg Chartrain, 41100 Vendôme
Tél : 02 54 80 23 09

Bureaux

10 avenue de la République, 37300 Joué-Lès-Tours
Tél : 02 47 34 99 47

3 rue de la Chôlerie, 45000 Orléans
Tél : 02 38 15 66 59

3 rue du Moulon, 18000 Bourges

Ministère de l'Europe et des Affaires Étrangères
Région Centre Val de Loire