Formation de formateurs malgaches et création d'un Centre de formation permanente au journalisme à Madagascar

Contexte

L'association « Journalisme à Tours » a été créée en septembre 2015 pour mettre en œuvre des programmes pédagogiques en liaison avec l'Ecole Publique de journalisme de Tours (EPJT).  Depuis février 2012, l'EPJT contribue aux actions d'Actions Médias Francophones et du Groupement des Editeurs de la Presse d'Information Multimédia de Madagascar.

Une des principales missions qu'elle s'est assignée est la formation de formateurs pour permettre l'autosuffisance des journalistes malgaches (formation continue et création d'un Centre de formation permanente au journalisme à Madagascar).

Publics concernés

Les journalistes malgaches (presse écrite, radio, télévision, presse numérique), les
partenaires sociaux (éditeurs et journalistes), les formations initiales au journalisme
(structures universitaires et privées).

Objectifs du projet

La première partie du projet se déroulera à Tours et portera sur des actions pratiques de co-encadrement de sessions radio, presse écrite et web avec des étudiants de l'EPJT, des rencontres avec des journalistes des médias locaux, et la participation aux Assises du journalisme. Un jury constitué des responsables de formation de l'EPJT se réunira pour évaluer les acquis des 4 journalistes malgaches.

La seconde partie se déroulera à Antananarivo, et portera sur la mise en place d'une d'offre de formation continue à destination des journalistes de la presse écrite et de la radio, l'organisation du processus de recrutement des journalistes stagiaires et la mobilisation des moyens matériels nécessaires aux formations.

Activités

Le projet était double : finaliser la formation de quatre journalistes malgaches (Tours,mars 2019) pour qu'elles puissent assurer des missions de formation continue à Madagascar et mettre en place le Centre de formation permanente au journalisme de Madagascar (CFPJM – Antananarivo, octobre 2019).
La première partie de la mission s'est déroulée avec succès (même si, pour des raisons professionnelles, l'une des quatre journalistes malgaches n'a pas pu se rendre à Tours),
les trois consoeurs ont à la fois co-encadré des sessions professionnelles en radio et presse écrite avec des journalistes français intervenant en licence professionnelle et première année de master de journalisme, à l'EPJT, et bénéficié d'apports théoriques supplémentaires pour mieux asseoir leurs pédagogies. Elles ont, en outre, pu s'investir, avec les étudiants en journalisme, dans la couverture médiatique des Assises internationales du journalisme qui ont eu lieu, à Tours (cité de la création, à Mame), du 13 au 16 mars.

La deuxième partie de la mission a permis de définir la mise en place juridique, l'organisation, les missions et le catalogue de formations du CFPJM :
– entretiens avec les éditeurs, les représentants des journalistes, plusieurs directeurs de formation au journalisme et la cellule comptable du GEPIMM ;
– structuration d'un organigramme complet pour la gouvernance du CFPJM ;
– écriture d'un catalogue de formations du CFPJM ;
– validation d'un plan comptable et de projets d'investissements matériels pour doter le CFPJM de rédactions mobiles audiovisuelles.
Ce centre de formation sera géré paritairement par les éditeurs et les journalistes et ouvert à tous ceux qui participent à la formation au journalisme à Madagascar (voir schéma en annexe). Son financement s'appuiera sur trois types de crédits :
– des bailleurs extérieurs ;
– les éditeurs ;
– le Fonds malgache de formation professionnelle.
Il articulera ses missions autour de deux grands axes :
– il proposera trois niveaux de formations :
o le Passeport professionnel pour les journalistes entrants n'ayant pas eu de
formation initiale
o des compléments professionnels sur les techniques d'écriture spécifiques
dans les cinq premières années d'expériences professionnelles ;
o des formations plus poussées pour les (futurs) cadres des rédactions 

Résultats

Le projet était double : finaliser la formation de quatre journalistes malgaches (Tours,
mars 2019) pour qu'elles puissent assurer des missions de formation continue à
Madagascar et mettre en place le Centre de formation permanente au journalisme de
Madagascar (CFPJM – Antananarivo, octobre 2019).
La première partie de la mission s'est déroulée avec succès (même si, pour des raisons
professionnelles, l'une des quatre journalistes malgaches n'a pas pu se rendre à Tours),
les trois consoeurs ont à la fois co-encadré des sessions professionnelles en radio et
presse écrite avec des journalistes français intervenant en licence professionnelle et
première année de master de journalisme, à l'EPJT, et bénéficié d'apports théoriques
supplémentaires pour mieux asseoir leurs pédagogies. Elles ont, en outre, pu s'investir,
avec les étudiants en journalisme, dans la couverture médiatique des Assises
internationales du journalisme qui ont eu lieu, à Tours (cité de la création, à Mame), du
13 au 16 mars.
La deuxième partie de la mission a permis de définir la mise en place juridique,
l'organisation, les missions et le catalogue de formations du CFPJM :
– entretiens avec les éditeurs, les représentants des journalistes, plusieurs
directeurs de formation au journalisme et la cellule comptable du GEPIMM ;
– structuration d'un organigramme complet pour la gouvernance du CFPJM ;
– écriture d'un catalogue de formations du CFPJM ;
– validation d'un plan comptable et de projets d'investissements matériels pour
doter le CFPJM de rédactions mobiles audiovisuelles.
Ce centre de formation sera géré paritairement par les éditeurs et les journalistes et
ouvert à tous ceux qui participent à la formation au journalisme à Madagascar (voir
schéma en annexe). Son financement s'appuiera sur trois types de crédits :
– des bailleurs extérieurs ;
– les éditeurs ;
– le Fonds malgache de formation professionnelle.
Il articulera ses missions autour de deux grands axes :
– il proposera trois niveaux de formations :
o le Passeport professionnel pour les journalistes entrants n'ayant pas eu de
formation initiale
o des compléments professionnels sur les techniques d'écriture spécifiques
dans les cinq premières années d'expériences professionnelles ;
o des formations plus poussées pour les (futurs) cadres des

Projet Réalisé

Date de début : mars 2019
Date de fin : décembre 2019

Pays d’intervention : Madagascar
Localité : ANTANANARIVE (Madagascar)
Secteur(s) d'intervention : Enseignement - Formation

Objectif(s) de Développement Durable

Budget : 12600€
Financeur(s) régional(aux) : Conseil régional Centre Val de Loire

TÉLÉCHARGER LA FICHE DU PROJET

Ecole Publique de Journalisme de Tours / IUT de Tours (EPJT)

29 rue Pont Volant, 37082 Tours

Site Web

Représentant : M. Laurent Bigot (Directeur)

L'École publique de journalisme de Tours propose en formation initiale un master de journalisme, rattaché à la Faculté des Lettres et Langues de l'Université de Tours et opéré au sein du Département Information-Communication de l'IUT de Tours et différentes formations continues.

Centraider

CENTRAIDER est un réseau régional multi-acteurs, au service de toutes les structures engagées dans des projets de coopération décentralisée et/ou de solidarité internationale (collectivités territoriales, associations, établissements scolaires, hôpitaux, universités, etc.). CENTRAIDER s'est fixé pour objectif l'amélioration des pratiques des acteurs de la coopération et la solidarité internationale.

Informations pratiques

Siège social

Pôle Chartrain • 140, Faubourg Chartrain, 41100 Vendôme
Tél : 02 54 80 23 09

Bureaux

20 rue de Montbazon, 37000 Tours
Tél : 02 47 34 99 47

CIJ • 48 rue du Bourdon Blanc, 45000 Orléans
Tél : 02 38 15 66 59

3 rue du Moulon, 18000 Bourges

Ministère de l'Europe et des Affaires Étrangères
Région Centre Val de Loire
Agence Française de Développement