Centraider Coopération et solidarité internationale en région Centre

Zoom sur...

Le Festival de films AlimenTerre, bientôt dans vos assiettes : Témoignages d'acteurs engagés localement

Le Festival de films AlimenTerre, bientôt dans vos assiettes : Témoignages d'acteurs engagés localement

Organisé chaque année du 15 octobre au 30 novembre, le Festival AlimenTerre est un évènement international qui amène les citoyens à comprendre les causes de la faim et à se mobiliser pour l'accès de tous à une alimentation suffisante et de qualité en France et dans le monde.

Autour d'une sélection de films, le Festival invite les citoyens à participer à des débats lors de projections et à rencontrer des acteurs divers venus d’ici et d’ailleurs qui œuvrent pour une agriculture et une alimentation durable. AlimenTerre a vu le jour en 2007 dans un cinéma parisien. Aujourd’hui, ce sont 1400 projections-débats en France et à l'étranger, plus de 65000 spectateurs, 900 heures de débat, 1000 intervenants français et internationaux, grâce à un formidable réseau d'acteurs sur tout le territoire.

 

Le Festival de films AlimenTerre vise à :

  • Informer de façon objective un public large sur les différents enjeux permettant ou non un accès à une alimentation saine et suffisante pour tous ;
  • Inciter à une réappropriation de la question alimentaire par les citoyens, en reconsidérant ainsi le travail des agriculteurs ;
  • Proposer des pistes d'action concrètes pour soutenir un modèle agricole plus équitable, et plus respectueux de l’environnement et des écosystèmes ;
  • Sensibiliser les futurs professionnels agricoles sur les impacts des modèles agricoles choisis ;
  • Provoquer des débats participatifs, ouverts voire contradictoires entre tous types d’acteurs sur les questions agricoles et alimentaires.

 

 

Un évènement présent dans 600 communes

Le Festival est proposé par des acteurs de votre territoire. Il a lieu dans les cinémas, les salles municipales et associatives, les centres culturels, les établissements d’enseignement secondaire et supérieur, les collectivités locales, les fermes et magasins de vente de produits agricoles et alimentaires participant à l’événement. 

Le Festival est coordonné par le CFSI et organisé dans 600 communes en France et dans 12 pays. Centraider assure la coordination de l’événement en région Centre-Val de Loire.

 

Pourquoi se sont-ils engagés dans le Festival ?

 

Vend’Asso (Vendôme)

À Vendôme, chaque année depuis 2006, un collectif se forme pour le Festival des solidarités (« Festisol »), le nouveau nom de la « Semaine de la Solidarité Internationale ». Ce collectif est porté par Vend'Asso dont le rôle est de soutenir, accompagner et promouvoir l'activité associative sur le territoire vendômois depuis quinze ans. Nous sommes en quelque sorte l'association des associations.

Nous proposons dans ce cadre une soirée ciné débat sur un des films du festival AlimenTerre. L'accès à une meilleure alimentation étant une notion de solidarité à travers le monde, il nous semble opportun de pouvoir en parler chaque année à cette occasion et cela fonctionne très bien ! Pour nous, diffuser un film du festival, c'est montrer les limites du pays et du monde, c'est aussi un outil pour permettre d'échanger sur les problématiques liées à l’alimentation, à l'agriculture, etc. Mais c'est surtout pour échanger ensemble sur des pratiques locales qui permettent d'avoir accès à une alimentation plus responsable, connaître les acteurs de notre territoire qui se sont engagés dans ces démarches afin de sensibiliser à travers le monde l'accès de tous à une alimentation suffisante et de qualité.

 

Pour Vend'Asso diffuser un film du Festival de films AlimenTerre vise à :

  • Informer de façon objective avec un large public sur les différents enjeux afin de permettre un accès à une alimentation saine et suffisante pour tous ;
  • Inciter les citoyens à une réflexion sur l’alimentation afin de revaloriser et de reconsidérer le travail des agriculteurs ;
  • Proposer des pistes d'actions concrètes pour soutenir un modèle agricole plus équitable, et plus respectueux de l’environnement et des écosystèmes ;
  • Sensibiliser les futurs professionnels de l’agriculture sur les impacts des modèles agricoles choisis ;
  • Inciter à des débats participatifs, ouverts voire contradictoires entre tous types d’acteurs sur les questions agricoles et alimentaires.

Les projets que nous menons aujourd'hui déterminent la vie que nous laisserons demain à nos enfants. A nous de savoir dès maintenant quelles sont les actions parfois relativement simples à mettre en place pour leur garantir un futur de qualité.

Vous pouvez retrouver l'ensemble du programme des actions de Vend'Asso et des associations partenaires dans le cadre du Festival des Solidarités sur www.vendome-associations.fr

 

 

Oxfam 45

La rencontre entre un collectif d'associations et le Festival de films AlimenTerre a eu lieu en 2014. L’ONU l’avait déclarée Année internationale de l’agriculture familiale, à savoir une agriculture familiale et paysanne propre à satisfaire le droit à l'alimentation des ruraux autant que des citadins.

Il était important de mettre en évidence le fait que les paysans représentent près de 40% des actifs de la planète et fournissent à l’humanité 70% de son alimentation, bien qu’ils disposent d’exploitations peu étendues (84% ont une surface inférieur à 2 hectares). Le paradoxe, c’est qu’ils représentent les deux tiers des personnes souffrant de la faim dans le monde. Il fallait aussi souligner le fait que les agricultures familiales et paysannes peuvent répondre aux trois défis majeurs qui se dressent devant nous : la progression des rendements, le maintien de l'emploi et la protection de l’environnement. Trois défis que l'agriculture industrielle ne peut soutenir véritablement.

Tel était le souci d'associations ou organismes de dimension internationale, nationale ou locale (Action contre la faim, Artisans du monde, CCFD-Terre solidaire, Oxfam,  Bio Loiret, Confédération Paysanne, SPLF45 -pour un site protégé entre Loire  et Forêt). Mais comment soutenir ce plaidoyer ? Comment éclairer ces évidences ?

La découverte du Festival de films AlimenTerre a été providentielle, saluée à l'unanimité. Elle correspondait à un besoin : ainsi nous avions les outils pour porter à la connaissance de nos concitoyens à la fois un constat, une occasion de débattre et  celle d'explorer la diversité des solutions.

Dans la foulée, nous avons présenté des films aussi différents et complémentaires que « Sans terre, c'est la faim » (accaparement de terres en Afrique), « Nourrir les villes » (tour d'horizon vaste  et contrasté), « Food Sawer » (solutions ici, du fermier au consommateur) et « Les petits gars de la campagne » (la PAC dans une histoire européenne de l'agriculture). Une mise en œuvre facilitée par l'accompagnement pour chaque film d'un dossier solidement  étayé et par la possibilité de solliciter la participation d'un intervenant qualifié.

Le magnifique coup d'envoi de 2014 a été suivi par ce qui aurait pu passer pour une extinction totale en 2015. Mais non ! En 2015, le feu couvait sous la cendre : la plupart des associations parties-prenantes  ont constitué un collectif qui depuis lors présente chaque année en novembre un Festival d'alternatives alimentaires (conférences, projections-débats, animations diverses), sans oublier les manifestations qui jalonnent la période d'octobre à décembre.

En 2016, « L'assiette sale » de Denys Piningre a permis d'évoquer les conditions de travail indignes des saisonniers marocains dans les entreprises maraichères et, en opposition, la réussite autant économique qu'humaine d'un agriculteur converti à l'agriculture biologique dans une AMAP.

 

Cette année, la Journée mondiale de l'alimentation sera marquée le dimanche 15 octobre (18h) par la projection au cinéma Les Carmes de « 9.70 », film de Victoria Solano (suite aux accords États-Unis/Colombie, une loi interdit aux agriculteurs de semer leurs propres semences, sous peine de destruction de la récolte et de poursuites judiciaires. Question de la protection des semences paysannes et des accords de libre-échange).

Mardi 17 (18 h) : projection sur le campus du dialogue filmique : « De l'oseille pour la sauce » (agroécologie au Burkina), un documentaire produit par l'association des géographes de l'université et « Les oiseaux volateurs » (voyage au cœur des  solutions locales, vers la souveraineté alimentaire au Cameroun).

En Novembre, à Châteauneuf : un collectif (Châteauneuf en Transition, CCFD, Festival d'alternatives alimentaires, SPLF45…) présentera « Land Grabbing » sur l’accaparement de  terres en Afrique, Asie ou Europe, par l'agrobusiness au détriment de la souveraineté alimentaire des populations autochtones.

 

La diversité des lieux et des approches, la complémentarité, l'expertise des intervenants, le caractère modulable qui permet de fédérer des groupes ou associations de sensibilités et dimensions différentes autour d'un même objectif, défendre le droit à l'alimentation pour tous les habitants de la planète, autant de bonnes raisons de s'impliquer dans le Festival de films AlimenTerre.

 

Si vous souhaitez participer au Festival ALIMENTERRE, rendez-vous sur notre article spécial ALIMENTERRE 2017 sur notre site.

Mis à jour le 6 octobre 2017
Actualités
Actualités
Centraider, Réseau régional des acteurs de la coopération et de la solidarité internationale Pôle Chartrain - 140, Faubourg Chartrain - 41100 Vendôme - Tél. : 02.54.80.23.09
Centraider est une association loi 1901 soutenue par la Région Centre et l'Etat
Conception et hébergement Logo Axn informatique © 2011
Conformité de votre site aux normes du W3C, organisme de standardisation du web
Valid HTML 4.01 Transitional