Centraider Coopération et solidarité internationale en région Centre

Zoom sur...

Les jumelages au cœur des territoires, 60 ans après le Traité de Rome.

Les jumelages au cœur des territoires, 60 ans après le Traité de Rome.

Alors que l'Europe fête ses 60 ans d'existence à travers la célébration de la signature du Traité de Rome, nous vous proposons un focus sur les comités de jumelages : des structures qui mettent l'Europe au coeur de chaque territoire.

Interview de Daniel Grimaud président du Comité de Jumelage d'Esvres (Indre-et-Loire)

 

Comment le réseau des jumelages de la Vallée de l’Indre est-il né ?

Depuis  février 2004, les comités de jumelage de la communauté de communes du Val de l’Indre (CCVI) ont travaillé sur des projets communs dans le but de promouvoir leurs actions de développement au sein de la communauté européenne. En premier, la réalisation d’une plaquette d’information sur les activités de jumelage menées par les différentes communes (Artannes, Esvres, Montbazon, Monts, Saint Branchs) qui a été largement diffusée  sur l’ensemble des communes. A suivi l’organisation systématique chaque année tour à tour dans chaque ville une « Journée de l’Europe ». Truye nouvellement jumelée avec Katocopia en Crête et Sorigny en recherche active d’un jumelage concrétisé cette année en mars (Box en UK) nous ont rejoints en 2011.

Nous n’avons pas perçu ces actions communes comme un réseau mais plutôt comme un collectif regroupant nos différentes associations.

 

Ce « micro-réseau » est-il une réponse à l’évolution des jumelages qui peinent à mobiliser du monde ? Est-ce une fusion contrainte et forcée ou un nouveau souffle pour les coopérations européennes ?

Nos actions ne visaient pas particulièrement à mobiliser du monde, mais à partager, à mettre en commun une fois par an nos envies de faire participer les citoyens de nos villes et des 9 puis 10 communes jumelées. Il ne s'agit pas d’une fusion mais simplement de manifestations communes qui ont bien sûr engendré avec le temps de nombreux échanges entre jumelages.

 

Ce micro-réseau de jumelages européens a-t-il vocation à s’ouvrir aux jumelages Nord/Sud, notamment dans le cadre de la nouvelle Communauté de communes du Touraine Vallée de l’Indre ?

Notre collectif s’est effectivement élargi dès cette année quand nous avons contacté les Comités de jumelages de villes de l’ex-Pays d’Azay le Rideau pour leur proposer de participer à une « Journée de l’Europe et des jumelages ». Le premier objectif en 2017 est d’organiser une journée commune le 13 mai et faire ainsi pour faire plus ample connaissance, de réaliser un échange de compétences et de proposer un spectacle thématique à nos adhérents sur un lieu géographiquement médian (La Grange Théatre à Pont de Ruan).



 

Quel est son fonctionnement ?

Une série de réunions mensuelles des volontaires de chaque jumelage de septembre à mai dans la ville organisatrice de l’année responsable de  l’organisation de la « journée » et des échanges autant que nécessaire. Au menu des ces journées, stand pour chaque jumelage, stand pour la Maison de l'Europe qui diffuse sa documentation, mini-marché européen avec la présence des villes jumelées et suivant les années, exposition et/ou conférence sur un thème européen et quizz sur l'Europe, information sur les échanges de jeunes entre les différents pays, espace de jeux européens, randonnée pédestre, concours de photos sur un thème européen, etc.

 

Quels sont les avantages de travailler en micro-réseau ? 

Permettre une action publique d’envergure chaque année dans une ville différente de la Communauté de Communes et mobiliser les citoyens en un même lieu. Bénéficier tour à tour d'infrastructures, d'idées et des compétences des différents groupes.

 

Quels projets menez-vous en commun ?

La journée de l’Europe et des Jumelages dans le cadre de la Communauté de Communes.

 

Quel rôle jouent les comités de jumelage dans l’éducation à la citoyenneté européenne, notamment auprès des jeunes ?

Chaque comité s’efforce en effet de sensibiliser les jeunes à la citoyenneté européenne en organisant des programmes spécifiques lors des rencontres de jumelages, en mettant en place des échanges de jeunes adolescents en immersion dans les familles, des stages d’été d’apprentissage de langues de villes jumelles toujours avec accueil dans les familles (depuis 2009 à Esvres avec des 11-14 ans).

 

Avez-vous des relations avec les établissements scolaires ? Comment peut-on faire durer ces liens dans le temps ? 

Cela dépend des communes. Nous nous efforçons de faire participer au maximum les scolaires aux rencontres communes en leur proposant un thème d’activité sur les pays de l'UE ou d'expositions sur l’Europe. C’est souvent difficile en raison de contraintes strictes liées aux projets pédagogiques. C’est parfois plus facile quand un acteur de l’éducation est aussi un membre actif du jumelage de sa ville.

 

Quel sera d’après vous l’impact du Brexit sur les jumelages franco-britanniques ?

Nous espérons aucun impact, les jumelages, s’ils ont débuté pour aider à sceller la réconciliation des nations européennes et des peuples après les deux guerres mondiales, ne devraient pas être bouleversés par les fluctuations politiques. 

 

Quelles festivités sont prévues pour les 60 ans du Traité de Rome ?

La date officielle du 25 mars est déjà derrière nous. Chaque citoyen en a été informé officiellement, même si une année électorale intense a peut-être masqué cet anniversaire. Notre collectif n’a pas mis en place de festivités collectives sur ce thème, mais participera officiellement à la rencontre du 13 mai prochain dans le cadre du "Joli Mois de l'Europe" relayé par la Région Centre-Val de Loire.

Mis à jour le 4 mai 2017
Actualités
Actualités
Centraider, Réseau régional des acteurs de la coopération et de la solidarité internationale Pôle Chartrain - 140, Faubourg Chartrain - 41100 Vendôme - Tél. : 02.54.80.23.09
Centraider est une association loi 1901 soutenue par la Région Centre et l'Etat
Conception et hébergement Logo Axn informatique © 2011
Conformité de votre site aux normes du W3C, organisme de standardisation du web
Valid HTML 4.01 Transitional