Centraider Coopération et solidarité internationale en région Centre

Acteurs de la coopération en région Centre

Africamitié

Africamitié

Projet Oke Ayo - Commune de Ketou - République du Bénin.

 

Le 9 février 2012 sur invitation de deux groupes de femmes, respectivement dénommés OWOCHEILO et  GBEMILA, les membres de l’Association Africamitié, Alain Enault, Bernard Plat et Jean-Jacques Ondet se sont rendus dans le village de Oke Ayo. Après avoir écouté ces femmes avec attention,  nous sommes persuadés qu’elles détiennent une partie du futur de l’Afrique.
 
Une démarche collective
 
Nous avons privilégié cette action dans le cadre d’une démarche collective, représentée par ces deux groupements de femmes.
Démarrage des activités
 
Cette structure outre la mise en commun de moyens pour la réalisation de projets de production, est au plus près des préoccupations de santé (un centre de santé est construit à proximité), d’éducation des enfants et le forage d’un puits permettra de donner l’accès à l’eau à environ 400 villageois. 
 
 
Démarrage des travaux.
 
 
 
Favoriser la sécurité alimentaire des populations
 
Ces groupements permettent ainsi de développer une économie locale, absente jusqu'à présent, grâce au développement de la culture du maïs et du manioc.
La priorité consiste à diversifier les revenus agricoles et à favoriser la sécurité alimentaire des populations par la promotion de circuits agro-alimentaires locaux compétitifs et rémunérateurs. A terme, pourquoi ne pas voir cette production labellisée sous le nom de OKE AYO puisque la qualité des produits actuellement mis sur le marché jouissent d’une excellente réputation. Les bénéficiaires directes du projet sont les 30 femmes faisant partie des deux groupements. Les femmes, souvent mères de famille ont à leur charge, en moyenne entre 3 et 8 enfants. Il s’avère indispensable de lutter contre la malnutrition et ceci constitue un préalable à tout développement économique.
 
Photo ci-dessus : Vue du groupement de femmes Gbemila 
 
 
Construction du centre villageois de santé
 

Ce  projet est présenté par l’association SEPAF dont la présidente est Mme Clémence Zinsou, infirmière du centre de santé d’Ayekou.
Le village d’Oke Ayo est proche d’Ayekou, mais lors de la saison des pluies en raison de sa situation géographique et de l’état de la piste, ce village est complètement isolé. La première étape a donc été de construire un centre villageois de santé. Il s’agit là d’un lieu de socialisation de la population, d’inciter les femmes à venir accoucher au centre de santé (de bénéficier des visites prénatales, postnatales et vaccination dans le cadre de la politique de santé du gouvernement) plutôt que d’accoucher à leur domicile aves les risques encourus.
Il s’agit aussi d’un élément important pour permettre à l’état de constituer un état civil puisque l’infirmière ou l’agent de santé doit compléter une fiche d’état civil qui sera ensuite enregistrée à la Mairie de Ketou. 
 
Les villageois ont fait don des terrains nécessaires à la construction des bâtiments de production.
 
 
Africamitié s’est donc engagé à mener ce projet à son terme en injectant les premiers milliers d’euros nécessaires au début de la construction au mois de mai 2012. La finalisation est intervenue  le 26 juin 2012, jour de la signature d’une convention de mécénat entre Jean-Michel Fouquet, président de CGP ETIQROLL*, Bernard Plat, maire de Rochecorbon, Jean-Jacques Ondet et Michel Brosseau, respectivement président et vice-président d'Africamitié.
 
Aux termes de cette convention nous obtenons les fonds nécessaires au bon déroulement des constructions. L’inauguration et la mise à disposition des bâtiments et des matériels a fait l’objet d’une cérémonie le 5 septembre 2012 en présence des autorités locales entre autres, Monsieur le Député Babatoundé Kakpo Zannou, Monsieur le Maire, le Dr Osseni, le Chef de village, etc. 

 
Ce projet est une grande réussite puisqu’il aura fallu seulement sept mois pour sa réalisation complète  et permettre aux deux groupements de femmes de commencer leurs activités, de créer une dynamique et de pouvoir envisager un meilleur avenir en ayant une plus grande autonomie et en augmentant leurs revenus.  
L’avenir sera en effet, que ces bâtiments, loin d’être un simple centre de transformation, devront permettre aux femmes de s’organiser sur d’autres activités de collecte et de production. Mais aussi des formations sur l’utilisation des produits agricoles tels que le soja, pour la nutrition des enfants, l’utilisation des sous produits agricoles pour le petit élevage et la fabrication de savon. Telles  sont les activités prévues dans un futur proche pour le renforcement des capacités technique et financières de ce centre. 
 

* CGP ETIQROLL est implanté depuis 1986 à ROCHECORBON (37) au cœur de la vallée de la Loire – certifiée ISO dès 1998, cette entreprise fonde son développement sur un véritable partenariat avec chaque client. Maitrise technologique, qualité, professionnalisme : autant de points  essentiels qu’ETIQROLL a su mettre en œuvre avec passion pour le développement du monde de l’étiquette adhésive.

CGP ETIQROLL – ZA de Chatenay – 37210 ROCHECORBON
 
Mis à jour le 24 janvier 2013
Actualités
Actualités
Centraider, Réseau régional des acteurs de la coopération et de la solidarité internationale Pôle Chartrain - 140, Faubourg Chartrain - 41100 Vendôme - Tél. : 02.54.80.23.09
Centraider est une association loi 1901 soutenue par la Région Centre et l'Etat
Conception et hébergement Logo Axn informatique © 2011
Conformité de votre site aux normes du W3C, organisme de standardisation du web
Valid HTML 4.01 Transitional